Association loi 1901 - Sourire Malgache Tsiky Malagasy
 
                         ici     là-bas
 
 
       
 















soeur Henriette

Zoom

Parce que nous sommes ici et que les enfants sont là-bas,
Parce que nous n’avons pas tous la chance d’aller là-bas...

Cette rubrique accueillera des témoignages, des portraits, des "petits bouts de vie", des expériences au quotidien, des vécus pas comme les autres à l’école Sainte-Thérèse.

Merci à Christine, aux personnes présentes sur place et aux "grands voyageurs", de nous faire partager ces instants particuliers.
  Cliquez sur les photos pour accéder aux autres sujets >>>

     

Lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 22 février 2016
lettre Sr Henriette février 2016
haut


Lettre que Soeur Albertine nous a adressée

le 10 janvier 2016, au retour de son voyage en France
lettre Sr Albertine janvier 2016
haut


Lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 23 mai 2015
lettre Sr Henriette Pentecote 2015
haut


Lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 4 avril 2015
zoom
haut


Lettre de Soeur Henriette

le 20 décembre 2014


Bien chers tous,

Comme promis dans ma dernière lettre, je profite du premier jour de vacances de Noël pour venir bavarder un instant avec vous.
En effet, nous avons terminé le 1er trimestre hier matin par le grand ménage suivi de la distribution des bulletins sous le préau. A l'occasion des fêtes de fin d'année, nous avons donné les bulletins à tous les élèves, même à ceux qui n'ont pas réglé leurs frais de scolarité de Décembre. En même temps, l'école a offert un paquet de biscuits à chaque élève et aux enseignants.
En général, le résultat a été satisfaisant en particulier pour la seconde: 42/43 ont eu leur moyenne! Cela nous a donné de la joie… L'école reprendra le 06 Janvier 2015.
La pluie est bien arrivée. La piste n'est plus praticable: hier, nous étions embourbés en 2 endroits différents. Le premier s'est passé dans un endroit où il n'y a pas de maison et nous ne savions pas qui appeler de l'aide (nous étions 4 : Christine au volant, srs Agathe, Victoire et moi comme voyageuses). Dieu merci, le directeur de l'école privée des " gens du Réveil" est passé en moto avec un autre monsieur et grâce à eux, nous avons pu déplacer la voiture. Ils nous ont accompagnés un petit bout de chemin seulement parce qu'ils habitent plus près que nous. A 2 km de la maison, la même chose s'est reproduite une 2è fois. A quelques mètres devant nous, une R5 qui allait à un mariage dans un autre village beaucoup plus loin que nous a eu le même problème. Heureusement pour nous, un camion est arrivé peu après et les camionneurs nous ont aidées. 4 sœurs, 2 enseignants et un papa d'élève sont venus à notre rencontre. Nous sommes arrivées à la communauté vers 20h 45 alors que nous avons quitté la ville vers 16h 30: toute cette durée pour une distance de 65km. Je ne sais ce que la saison de pluie va nous réserver...
De tout cœur, je vous adresse les meilleurs vœux de Joyeux Noël, de Bonne, Sainte et Heureuse Année 2015. Que l'Emmanuel =Dieu au milieu de nous, nous accompagne chaque jour tout au long de ce nouvel an. Nous promettons notre fidèle affection priante.

Votre sr Marie Henriette
F.Eg.


Pour illustrer ces déboires sur la piste, voici quelques images :

photo 1 piste déc. 2014 photo 2 piste déc. 2014
photo 3 piste déc. 2014
haut


Extraits de la lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 22 novembre 2014


Bien chers tous,

[...] J'espère que vous allez tous bien malgré l'hiver qui appoche. Ici, nous entrons dans la saison chaude et pluvieuse. Jusqu'ici, il n'a pas encore beaucoup plu et nous pouvons encore circuler sur la piste. Les paysans ne voient pas cette situation positive car la saison du repiquage de riz voudrait plus d'eau! Mais je pense que la pluie va venir et peut-être même le cyclone! [...]
La rentrée scolaire a eu lieu le 7 octobre pour Sainte Thérèse qui est devenu ce jour-là "lycée". En effet, après beaucoup de réflexion, notre congrégation a décidé d'accueillir cette année la 1ère promotion de seconde. Ils sont 43 élèves, dont 23 anciens et 20 nouveaux (il y a 5 anciens qui ont réussi au B.E.P.C. mais ont choisi la branche technique et ont du quitter l'école). En primaire, ils sont 217. De la 6è à la 3è, ils sont 189. En tout donc, nous avons 449 élèves pour cette année scolaire. Il y a 7 soeurs et 15 enseignants laïcs à leur service. A la cantine, 200 élèves et 2 nouveaux enseignants restent manger à midi. C'est le maximum pour le réfectoire.
Une autre bonne nouvelle : une partie du fameux terrain désirée depuis plusieurs années est enfin achetée : 1 ha 55 ares 73 ca le 24 octobre chez le notaire. Maintenant nous sommes à l'étape de l'enregistrement et du bornage. Les classes, les différents mouvements de l'école (MEJ, JEC, servants de messe...) font déjà de la culture sur le terrain (cacahuètes, soja, pommes de terre, maïs, haricots...). Nous ne pouvons pas encore commencer les constructions parce qu'on n'a pas l'argent et il faut faire l'enregistrement et le bornage. Merci à vous tous qui nous avez aidées pour l'achat de ce terrain. [...]
Le premier examen pour cette année aura lieu la semaine du 1er au 5 décembre pour le primaire, et du 8 au 12 pour le collège et le lycée. Nous distribuerons les bulletins le 19 décembre et les élèves seront en vacances jusqu'au 6 janvier.
J'espère pouvoir écrire encore une fois pour les fêtes de fin d'année, mais en attendant, je vous souhaite de passer une sainte période de l'Avent. Je vous embrasse de tout coeur.

Votre sr Marie Henriette
F.Eg.


haut


Extraits de la lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 22 août 2014


Bien chers tous,

[...] Voici les résultats de nos examens officiels : celui du C.E.P.E. était de 100%. Pour le B.E.P.C., 27 candidats sur 30 l'ont eu. [...]
La prochaine rentrée aura lieu le 7 octobre et la Congrégation a décidé d'ouvrir la classe de seconde tant demandée par les parents d'élèves depuis une bonne dizaine d'années. [...] Le plus grand problème est le recrutement des enseignants.
La colonie de vacances qui a eu lieu du 2 au 6 août sur la cote Est - plus précisément à Foulpointe - a réuni 27 élèves de 8 à 17 ans, avec 10 encadreurs (les 6 soeurs de la communauté et 4 laïcs). Elle s'est très bien déroulée : baignade au bord de la mer et visite du port de Tamatave le lundi 4, avec accès dans un remorqueur. Les enfants sont rentrés bien contents.
Pour le fameux terrain dont nous parlons depuis des années, les démarches administratives sonot un peu lentes et difficiles. Comme nous en prenons pas la totalité, il faut faire un morcellement et cela donne du surplus de travail aux propriétaires. Nous ne nous décourageons pas pour autant mais poursuivons notre démarche courageusement.
[...]

Votre sr Marie Henriette


haut


Lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 22 juin 2014
zoom
haut


Lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 14 décembre 2013
zoom
haut


Lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 20 août 2013


Bien chers tous,

L’année scolaire 2012/2013 étant terminée, je viens avec joie partager avec vous quelques nouvelles de l’école. Tout d’abord, merci à Dieu, merci à vous tous : bienfaiteurs et amis qui nous ont accompagnés tout au long de ces 10 mois. En Octobre 2012, nous avions 393 élèves pour terminer à 386 au mois de Juillet. A ma connaissance, il n’y a eu qu’un garçon de 5è et une fille de 4è qui ont abandonné les études mais les 5 autres ont changé d’école à cause du travail des parents.
Les dates des examens officiels ont été maintenues malgré la crise politique qui perdure (C.E.P.E. du 16 juillet ; B.E.P.C. du 29 juillet au 1er août en ce qui concerne notre école). Les résultats sont très satisfaisants : 26/27 pour le C.E.P.E. et 23/24 pour le B.E.P.C.
Marie Angèle qui a raté son C.E.P.E.est une jeune handicapée (plante du pied et paume de la main gauche à l’envers avec difficulté pour parler). En plus, son papa est atteint de troubles psychologiques et fait parfois l'objet de crises de folie. Nous avons fait la démarche auprès d’un centre d’enfants en difficulté pour la mettre en pension. Nous saurons si elle est admise ou non le 5 Septembre.
Alice qui n’a pas eu son BEPC a réussi son concours d’entrée au lycée technique professionnel et donc ne reviendra plus à l'école chez nous.
La colonie de vacances de cette année a eu lieu à Foulpointe une ville de la côte Est située à 412 km de notre village. Une dame amie de la congrégation nous a prêté sa propriété du 5 au 9 août. 27 élèves, 2 enseignants laïques, notre coopérante et 6 sœurs ont profité de ces jours de repos qui se sont très bien déroulés.
[...]
La réinscription des élèves aura lieu du 16 au 21 Septembre. Du 23 au 27 Septembre, les enseignants suivront une formation à l’EVA organisée par le diocèse de Tana. [...] La rentrée est prévue le 8 Octobre.
Voilà les projets pour ces vacances. Je ne sais si je reste pour la direction de l’école ou si je change de communauté. Je me fie à la Sainte volonté de Dieu. En tout cas, je vous remercie tous pour ces douze années passées ensemble au service de ces jeunes enfants malgaches. Que le Seigneur qui ne se laisse pas vaincre en générosité vous le rende au centuple. Croyez en mon bon souvenir et à ma fidèle affection dans le Seigneur.

Votre Sœur Marie Henriette
Z.Eg.
haut


Extraits d’une lettre que Soeur Henriette nous a adressée

le 12 décembre 2012


« Cela fait un mois que Sr Victoire et moi sommes rentrées de notre voyage de Rome et de France. Nous gardons un très bon souvenir de notre passage parmi vous et une fois de plus nous vous disons merci de tout coeur !

Ici, la rentrée s’est bien déroulée. Nos quatre soeurs : Albertine (la nouvelle Supérieure), Agathe, Angéline et Lydia ont bien travaillé et ont pris l’école en main. Dieu merci ! Cette année, nous avons 373 élèves dont 30 (21 garçons et 9 filles !) en préscolaire, 169 en primaire et 174 au collège.

……

Comme nous avons eu l’occasion d’en parler l’une ou l’autre fois, lors d’une de nos rencontres, l’ouverture éventuelle d’un lycée est un réel besoin dans cette région. Actuellement, après leur B.E.P.C., les élèves doivent déménager et s’installer en ville s’ils veulent continuer. Beaucoup n’ont pas cette possibilité et doivent abandonner leurs études après la 3è. Notre congrégation est prête à affronter cette démarche mais il faut penser en premier lieu à l’achat d’un terrain, vu l’exigüité de notre domaine actuel.

……

Les fêtes de fin d’année sont proches : avec les élèves, les enseignants, la communauté des soeurs je viens vous adresser nos meilleurs voeux de "Joyeux Noël 2012, de Bonne, Sainte et Heureuse Année 2013 !" Que le Verbe fait chair nous accompagne tout au long de cette année de la Foi et nous comble de sa joie profonde, inaltérable et paisible ! Je vous embrasse de tout coeur et vous reste unie dans mes humbles prières de tous les jours.

Votre sr Marie Henriette »
haut


Lettre de Sœur Henriette, directrice de l’école

Le 31 décembre 2011


Bien chers tous,

A l'occasion de la nouvelle année, je viens avec nos élèves, tout le personnel et la communauté des soeurs, vous adresser nos meilleurs voeux de Bonne, Sainte et Heureuse Année!

Je profite de l'occasion pour vous dire à tous: bénévoles, membres de "Sourire Malgache" et tous ceux qui nous aident, un grand merci pour ce que vous avez fait pour nous, en particulier pendant cette période de Noël.
L'extension du collège, en tant que bâtiment, est faite; mais dans le préau, nous voulons construire une grande citerne pour recueillir les eaux de pluie. Ce sont les travaux que nous effectuons actuellement. Ils nous permettront de résoudre en grande partie notre approvisionnement en eau.

Merci et bon courage à tous!

Votre sr Marie Henriette
haut


Des nouvelles de Sœur Henriette, directrice de l’école (extrait)

Le 7 août 2011


Voici les résultats des examens officiels :
1- CEPE : 37 élèves sur 39 ont réussi, soit une moyenne de 94,87% (1 garçon et 1 fille ont échoué)
2 - BEPC : 13 filles et 13 garçons ont réussi ; 1 garçon et 5 filles ont échoué. (taux de réussite: 81,25%)

Actuellement, nous sommes en colonie de vacances avec 27 élèves pauvres de l'école, à Tanatave (317 km de chez nous, sur la côte est)

L'extension du collège n'est pas tout à fait terminée : la peinture des plafonds, les arrêts de portes, les armoires, les tables basses, les bureaux de maîtres restent encore à faire.

Voilà les dernières nouvelles. Bonnes vacances d'été.

Votre Sr Marie Henriette

haut


Lettre de Sœur Henriette, directrice de l’école

Le 18 juin 2011


Bien chers tous,

Quinze jours après la fête de l’école, je viens avec joie vous donner quelques nouvelles. J’espère que vous êtes tous en bonne santé surtout que le beau temps est revenu en Europe…

Tout d’abord, parlons du 02 juin 2011, date à laquelle nous avons célébré les 10 ans de présence des sœurs au village avec les élèves actuels, leurs parents, les anciens élèves, les délégués des villageois partis en diaspora et les paroissiens. La cérémonie a commencé à 8h par un carnaval tout au long de l’unique rue du village avec des papas d’élèves qui ont joué de la flûte en tête, suivis de 4 fillettes habillées en religieuses : 2 carmélites en l’honneur de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, Patronne de l’école et 2 autres en Filles de l’Eglise et de 2 garçons déguisés en carmes. Venaient ensuite tous les autres élèves avec les enseignants. Nous sommes allés à la rencontre de l’Evêque auxiliaire venu présider la fête. Puis tout le monde a gagné notre terrain de sport pour le mouvement d’ensemble de toutes les classes. A 10h a commencé la Messe suivie de 2 discours : celui du président du district religieux (l’ensemble des 19 églises confiées à nos 2 prêtres) et de la directrice. Un repas fraternel et simple a rassemblé quelques délégués de chaque entité.
Le lendemain, c’est le traditionnel « tsikonina » : chaque classe fait cuire son riz, la direction assure le poulet et toute l’école mange ensemble sur le terrain de sport. Des chants, des enveloppes surprise étaient aussi au programme. Le dimanche, les enseignants ont joué une pièce de théâtre dont les scènes étaient entrecoupées par les danses de chaque classe. Le temps était très beau, Dieu merci ! A l’année prochaine !

Nous n’avons pas pu inaugurer le nouveau bâtiment, extension du collège car la construction n’est pas finie : le dallage, la rampe d’escalier, l’électricité, les vitres, la peinture des murs et du plafond, tout le mobilier : tables, bancs, tableaux… et le comble : la caisse est vide ! Veuillez m’excuser et me pardonner si j’ose vous appeler au secours pour un coup de main une fois de plus car il faudra utiliser au moins 2 salles à la rentrée d’octobre. Merci pour tout.
Je recommande à vos prières les 39 candidats du CEPE qui aura lieu dans nos bâtiments le 11 Juillet et les 32 candidats du BEPC du 25 au 28 Juillet au CEG public de la Commune.
Les élèves de la 4è à la maternelle seront en vacances le vendredi 08 Juillet et ceux de la 3è continueront jusqu’au 22.

Le 27 Mai, Le LIONS club a envoyé 2 oculistes au village et de nouveau 6 filles de nos enfants pauvres ont été auscultées et doivent porter des lunettes : Sabine et Marie Suzette en 3è, Onja Gorette et Baptistine en 4è, Evelyne en 5è, Onitiana Annie en 6è.

Sur ce, je m’arrête pour aujourd’hui et je vous passe la plume. Je la reprendrai après les résultats des examens. Je vous souhaite Bonnes fêtes du Saint Sacrement, du Sacré Cœur, du Cœur Immaculé de Marie, des saints Apôtres Pierre et Paul !

Je vous embrasse de tout coeur

Votre Sr Marie Henriette

haut


Lettre de Sœur Henriette, directrice de l’école

Le 29 décembre 2010


Bien chers tous,

Arrivée à la fin de l’année 2010 et au bout du 1er trimestre de l’année scolaire, je viens de nouveau m’entretenir avec vous.

Tout d’abord, je vais vous parler du climat. Après avoir fait attendre longtemps, la pluie est finalement arrivée… Les villageois sont actuellement en plein repiquage des plants de riz. Heureusement que les enfants sont en vacances pour aider leurs parents.

L’année prochaine, nous fêterons le dixième anniversaire de l’arrivée des premières sœurs au village. Sœur Denise, qui est décédée le 19 février 2010, sœur Clarisse qui est maintenant à l’école d’Ambohimitsimbina et moi-même étions arrivées le 31 août 2001. Mais comme à cette date, les élèves seront en vacances, nous le célèbrerons le 2 juin 2011. Pour le marquer, nous avons décidé de construire un bâtiment qui comprendra :
- au rez-de-chaussée un préau avec une cuve de réserve d’eau (le problème d’eau est crucial au village et nous voulons recueillir le maximum possible des eaux de pluie),
- quatre salles de classe sur deux étages. En effet, nous voulons faire des classes parallèles pour le collège, parce que depuis quelques années nous avons toujours eu deux sixièmes et la logique voudrait que les classes continuent à être parallèles jusqu’en 3ème. D’autre part, depuis un certain temps à chaque visite de la Supérieure Générale, l’association des parents d’élèves n’a pas cessé de demander l’ouverture d’un lycée parce qu’il n’y en a pas un sur un rayon de 10 km. Si ce projet devait se réalise un jour, il est certainement prudent d’affermir le collège pour avoir un nombre d’élèves suffisants en seconde. Les deux classes du second étage seront séparées avec une cloison amovible pour servir de grande salle quand c’est nécessaire.
Les travaux ont commencé le 26 novembre 2010 avec les tâcherons qui ont construit nos maisons sous la supervision des techniciens des pères Jésuites.

Les classes ont fini le 17 décembre à midi et reprendront le mardi 11 janvier 2011.

Du 18 au 23 décembre, tous nos enseignants ont suivi une formation sur la pédagogie « Main à la pâte » par les formateurs de l’ONG DÉFI qui étaient venus au village.

Avant de m’arrêter, du plus profond de mon cœur, je vous adresse mes meilleurs vœux de bonne, sainte et heureuse année 2011.

Je vous embrasse de tout cœur.


haut


Des nouvelles de Sœur Henriette, directrice de l’école

Le 29 novembre 2009


Bien chers tous,

En ce 1er dimanche de l’Avent, je viens avec joie m’entretenir avec vous.

Comme certains d’entre vous l’ont déjè appris, nous avons eu au niveau de la Congrégation le chapitre d’élection du 31 Août au 18 Septembre 2009. Sr Marie Goretti a été élue Supérieure Générale pour un mandat de 6 ans. Il n’y a pas eu de changement à la communauté d’Ambohitsoabe. Courageusement donc, je me suis remise à ma fonction de directrice d’école.

L’année scolaire a commencé le 19 Octobre. Il y a 396 élèves cette année, répartis en 11 classes :
- 5 classes avec 8 enseignants et 185 élèves en secondaire (il y a 2 sixièmes parallèles),
- 6 classes avec 7 enseignants et 211 élèves en primaire.
Nous aurons les vacances de Noël du 18 Décembre au 04 Janvier 2010.

Normalement, nous devrions être en pleine saison chaude et pluvieuse. La chaleur est bien arrivée, par contre la pluie est très capricieuse: une fois tous les 15 jours mais avec de grosses grêles, de l’ouragan et la foudre qui fait peur... C’est tout un problème quand il se met à pleuvoir à la sortie des classes avec les élèves qui vont faire 8 km à pied!

Cette semaine, il y a une forte épidémie de grippe dans le village. Il y a une bonne cinquantaine d’élèves qui ne peuvent pas venir à l’école. Tous les jours, nous faisons les va-et-vient vers le centre de santé de base (C.S.B.). Hier, nous avons brûlé dans toutes les classes des "feuilles d’eucalyptus blanches" avec du romarin pour essayer de faire un genre d’inhalation collective... Nous nous sentons bien démunies devant la situation! J’espère que la santé va rentrer dans l’ordre bientôt.

En cette fin d’année, permettez-moi, avec nos élèves, les enseignants et tout le personnel de l’école de vous présenter nos meilleurs vœux de "Joyeux Noël, de Bonne, Sainte et Heureuse Année 2010!".

Je profite également de cette occasion pour vous exprimer notre sincère merci pour ce que vous êtes et faites pour l’école. Croyez en notre bon souvenir et notre reconnaissance priante.


haut


Lettre de Sœur Henriette, directrice de l’école

Le 15 mars 2008


Bien chers tous,

Depuis le 13 mars à 16h, notre collège est en vacances de Pâques. Les JMJ de notre diocèse ont commencé le 14 à Alarobia/Ambatomanga, un district religieux à 12 km de chez nous. Nos jeunes de quatrième et troisième sont partis à plusieurs participer à cette rencontre. Je profite de ce répit pour m'entretenir avec vous.

Comme vous l'avez peut-être appris par les médias, un cyclone Ivan (le terrible!) a traversé tout Madagascar du 17 au 25 février. Au village, l'électricité était coupée du 17 au matin jusqu'au 23 après-midi. Les élèves n'ont pas pu venir à l'école le 18 et le 19. Toutes les pistes qui nous reliaient à la RN 2 étaient coupées. Aucun taxi-brousse ne pouvait passer pendant une semaine. Nous étions complètement isolés.

Au collège, les dégâts, par rapport à l'ensemble de Madagascar, étaient tolérables : les gouttières du primaire ont été emportées par le vent, une partie des toits du logement des enseignants aussi. C'était plutôt la tension psychologique qui était dure à vivre…

Cette année, les 30, 31 mai et 1er juin, nous allons ouvrir la célébration des 50 ans de l'école et les 7 ans de l'arrivée des sœurs (c'était le 31 Août 2001!). La clôture aura lieu en Juin 2009. Voici le programme pour la fin Mai:
- le 30 mai : déjeuner de tous les élèves dans la cour de l'école avec tous les enseignants. Chaque classe fera cuire le riz et l'école offrira la viande. Nous élevons 2 cochons pour cette occasion. Chaque élève apporte 1 kapoaka de riz.
- le 31 mai matin, il y aura un match de foot et un match de basket entre nos élèves. L'après-midi, chaque classe fera un petit spectacle de 15 mn chacun (danse ou saynète) ainsi que le corps des enseignants. Nous inviterons les parents : l'entrée sera gratuite et chacun sera libre de participer financièrement selon ses moyens.
- le 1er juin matin, il y aura une messe solennelle.

Le 16 juin aura lieu le dernier examen du C.E.P.E. pour Madagascar. Pour notre commune, il se passera chez nous comme il l'a été depuis 3 ans. 42 de nos élèves le passeront.

Du 7 au 10 juillet aura lieu le B.E.P.C. 33 de nos élèves le feront.

Voilà à peu près les nouvelles du collège.

Je vous souhaite à tous une bonne fin de carême, une joyeuse fête de Pâques

Sr Marie Henriette


haut


Interview de Sœur Henriette, directrice de l’école

par Christine - octobre 2005


Christine : Depuis quand la Communauté est-elle installée à Ambohitsoabe ?

Sr Henriette : Le 31 août 2001, nous sommes arrivées Sœurs Clarisse, Denise et moi dans le village d’Ambohitsoabe, sur la commune de Miadanandriana.

Christine : Pourquoi avez-vous choisi cette école ?

Sr Henriette : Le curé et le maire de la commune (protestant) avaient fait une demande officielle auprès du Cardinal afin qu’une Communauté de sœurs viennent s’installer au village pour s’occuper de l’école.
Ils avaient choisi la congrégation des "Filles de l’Église", à laquelle nous appartenons, car le fondateur de notre congrégation a été autrefois curé du secteur. C’est lui, qui dans les années 50 - 60, a été à l’origine de la création de l’école privée paroissiale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

Christine : La scolarité est-elle obligatoire à Madagascar ?

Sr Henriette : En théorie, la scolarité est obligatoire jusqu’en classe de 7ème (CM2). Dans la théorie, beaucoup d’enfants ne fréquentent encore pas l’école. Pourtant, le Président actuel, Marc Ravalomanana, a mis en place depuis 2002 des actions incitatives. Ainsi, chaque famille reçoit de l’état chaque année une somme de 10 000 FMG (1€ = 12 200 FMG environ en septembre 2005) par élève de primaire scolarisé. Les élèves de 11ème reçoivent également un kit scolaire (cartable avec trousse) et les livres de classe de primaire sont donnés par l’état.

Christine : Comment était l’école à l’arrivée de la Communauté ?

Sr Henriette : Depuis 1997, la paroisse avait réouvert l’école avec 4 enseignants, allant des classes de 11ème à 8ème. Sur les 2 enseignants d’alors, deux exercent encore actuellement au sein de l’école.

Christine : Quelle a été l’évolution de l’école depuis 2001 ?

Sr Henriette : Notre première rentrée a eu lieu le 11 septembre 2001 avec 80 élèves. Dès notre arrivée, nous avons ouvert une classe de pré-scolaire (maternelle ou jardin d’enfants) animée par Sr Clarisse.

Nous avons également ouvert une classe de 6ème sous ma direction. En effet, comme les résultats de l’examen du CEPE de 2001 (niveau 7ème) avaient été très bons, beaucoup d’élèves étaient inscrits en 6ème et le collège public n’avait pas la capacité suffisante pour accueillir tous ces élèves. Nous avons donc décidé l’ouverture de cette nouvelle classe. J’étais alors aidée d’un séminariste stagiaire et de Monsieur Joseph, enseignant en sciences au collège public.

De plus, comme certains élèves venaient de très loin (jusqu’à 10 km à pieds, soit 20 km aller/retour), nous avons mis en place une cantine. Pour cela, nous avons embauché la maman d’un des élèves de l’école. 

Christine : Avec l’ouverture de ces classes supplémentaires, et notamment celle de 6ème, n’allait-il pas se poser un problème de capacité d’accueil au sein de l’école ?

Sr Henriette : En effet, le nombre de salles de classes allait devenir insuffisant. Cependant, le Maire, à l’initiative du projet, avait obtenu des aides financières publiques de la part du FID (Fond d’Intervention de Développement) pour la construction d’un collège. La commune ne devait plus financer que 10% du montant total du projet.

Christine : Comment ces 10% ont-ils été collectés ?

Sr Henriette : A Madagascar, il est d’usage que les personnes ayant quitté leur village natal aident, si leurs moyens le leur permettent, le village dont ils sont originaires. Ces personnes sont appelées les "zanaka am-pielezana". Ce sont elles qui ont financé 2/3 des fonds nécessaires. Le reste a été versé par les parents d’élèves grâce à l’aide que l’état donne chaque année par élève de primaire. Chaque famille bénéficiaire a reversé une partie de cette somme pour le fonctionnement de l’école.

Christine : Quand les travaux du collège ont-ils démarré ?

Sr Henriette : Les travaux ont commencé en février 2002 et se sont achevés en novembre 2002. C’est pour cela que lors de la rentrée de septembre 2002, une partie des cours se déroulait dans la salle communale. L’école comptait alors environ 170 élèves et deux niveaux de classes supplémentaires : la 7ème et la 5ème.

Christine : Le fonctionnement de l’école était donc satisfaisant pour cette seconde année ?

Sr Henriette : Pas entièrement car certaines salles de classes, datant de la construction initiale de l’école, n’étaient vraiment pas adaptées pour l’enseignement. Les pièces étaient petites et très bruyantes d’une classe à l’autre. Il a donc été décidé de faire une extension (étage) d’un des bâtiments existant et bien adapté.

Christine : Comment a été financée cette extension ?

Sr Henriette : Cette fois, il n’y a pas eu d’aide de la part du FID. L’argent a été collecté grâce aux dons des "zanaka am-pielezana" (beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs d’anciens élèves de l’école) qui ont organisé des spectacles et autres actions diverses. La vente d’artisanat malgache à l’étranger ainsi que d’autres dons privés ont permis la réalisation de cette extension qui s’est achevé en 2003.

Christine : Et ensuite ?

Sr Henriette : En septembre 2003, nous avons ouvert une classe de 4ème. Il y avait alors 205 élèves à l’école. Comme le nombre d’élèves demi-pensionnaires était de plus en plus importants, nous avons envisagé la création d’un réfectoire avec cuisine. Jusque là, les enfants mangeaient assis par terre sur des nattes à l’extérieur. Le projet comprenait également un bureau pour la directrice, une salle des professeurs, une bibliothèque et un laboratoire pour les travaux pratiques.
Ce projet a été financé grâce à des dons privés. Les travaux ont démarré en avril 2004 et se sont achevés en mai 2005. Les aléas financiers ont été à l’origine des retards de la construction.
Pour la rentrée de septembre 2004, nous étions 300 élèves, dont environ 120 demi-pensionnaires. La classe de 3ème a été ouverte avec pour objectif l’examen du BEPC en fin d’année.

Christine : Et quels ont été les résultats du BEPC ?

Sr Henriette : Sur les 18 élèves de 3ème, 12 ont réussi leur examen et ont été admis en 2nde, ce qui constitue un bon résultat. 11 d’entre eux ont également réussi à l’examen d’entrée au lycée technique d’une des communes voisines.
En ce qui concerne le CEPE, pour les 7ème, 28 élèves sur 31 ont réussi leur examen.

Christine : Quels sont les projets de l’école aujourd’hui ?

Sr Henriette : Pour cette rentrée 2005, nous sommes 395 élèves, dont 177 collégiens. Le réfectoire est terminé mais il manque encore le mobilier (tables, bancs). De même, la bibliothèque n’est pas encore aménagée, il manque les étagères. Nous envisageons également de mettre des vitres aux fenêtres car les hivers sont froids et les étés très pluvieux. La cuisine non plus n’est pas encore aménagée. 

Nous avons également démarré la construction d’un terrain de basket pour que les élèves puissent s’entraîner en vue de l’épreuve du BEPC.

Mais le plus gros projet auquel nous réfléchissons actuellement porte sur la construction de classes parallèles pour le collège. En effet, cette année, les élèves de 6ème sont au nombre de 85. Pour un meilleur fonctionnement, nous avons donc ouvert une seconde classe de 6ème. C’est la salle des professeurs qui a été transformée pour l’occasion en salle de classe. Un nouveau bâtiment s’impose donc rapidement.

Christine : À ce que je vois, vous n’êtes pas prêtes de vous arrêter 

Sr Henriette : Effectivement, et pour tout vous dire, je rêve également d’installer des jeux (balançoire, tourniquets, toboggans, etc) dans la cour de récréation pour les enfants de maternelle, mais...
haut


 
 
 
Association Sourire Malgache - Tsiky Malagasy - Tél.: 02 99 42 06 74 - contact@souriremalgache.org - Mentions légales